expo Jean Paul Gaultier  JPG mode
du 06 avril au 03 août 2015  / Expos

L'univers Gaultier au Grand Palais

Murielle Bachelier
07/04/2015

Depuis 2011, l’un des couturiers français les plus emblématiques est célébré partout dans le monde, à travers une époustouflante exposition itinérante qui s’installe enfin à Paris. Dans un écrin de choix, le Grand Palais, les collections de Jean Paul Gaultier apparaissent non pas comme une simple rétrospective mais comme une vibrante création, à son image, pleine de vie et de fantaisie.

C’est l’ours en peluche de Jean Paul qui fait l’ouverture de l’exposition. Comme dans un défilé où la première silhouette démarre le show et dont l’importance est de ce fait établie, Nana, de son doux nom, vous accueille dans son écrin en verre. Déjà plein de ressources, le petit Jean Paul décide, parce qu’il n’a jamais pu avoir de poupée, de lui fabriquer des seins, deux petits cônes en papier collés sur le torse de la peluche pour signifier sa féminité.

Clin d’œil au passé, les bustiers et soutien-gorge coniques deviendront sa signature indélébile. Des figures de l’enfance, nous n’en verrons qu’une autre, le visage lumineux de sa grand-mère maternelle Marie. Et puis, très vite, c’est le jeune créateur et ses croquis des débuts qui suivent. Car dès l’adolescence, Gaultier passe son temps à dessiner des collections, et les envoie aux grandes maisons de couture de l’époque. Le jour de ses dix-huit ans, il entre chez Pierre Cardin comme assistant dans son studio, et le rêve commence à devenir réalité. Déjà, les silhouettes fortes qui vont faire sa marque sont là, comme ce mannequin portant une longue jupe tutu en tulle avec un bustier en satin clouté et un Perfecto, nous rappelant l’allure de Madonna dans les années 80. Pourtant nous ne sommes qu’en 1976, et c’est sa première collection prêt-à-porter femme du printemps-été qu’il présenta au planétarium du Palais de la découverte avec l’aide de son compagnon et partenaire en affaires, Francis Menuge. Il faudra attendre 1997 pour que Gaultier se lance dans une autre aventure, celle de la haute couture.

En pénétrant dans la salle suivante, c’est toute la drôlerie et l’imagination du créateur qui se révèle à travers une série de mannequins aux visages humains et même animés. Tous portent des modèles à grosses rayures issus de différentes collections, comme une variation infinie de son exercice de style préféré. Le couturier est même représenté : il nous parle de façon tout à fait charmante, évoquant l’histoire de sa fameuse marinière, et nous avons presque l’impression qu’il est en face de nous. Celui qui a su l’imposer avec un smoking explique comment elle est devenue son vêtement fétiche : « Je lui ai mis des plumes, je l’ai frangée, je l’ai torturée, la marinière. Je crois que je l’aimais beaucoup grâce à un film de Fassbinder intitulé Querelle, très beau esthétiquement, et si envoûtant. » Vous allez ainsi voir une trentaine de mannequins animés reprenant les visages de muses, tops, acteurs, chanteurs, qui se sont prêtés au jeu du moulage et des captations vidéo pour mettre en place ce dispositif amusant imaginé par la compagnie Ubu.

Une ode sexy à la femme

Depuis ses débuts, celui qu’on a vite surnommé « l’enfant terrible de la mode » – expression qui lui collera à la peau pendant toute sa carrière, et lui a permis finalement de conserver l’espièglerie de l’enfance plus longtemps que prévu – est un grand amoureux des femmes. Il n’imagine pas son métier sans un modèle inspirant, la muse, aux multiples visages. Celles des débuts sont Farida Khelfa, Anna Pawlowski ou encore Inès de la Fressange.

Sa notion de la beauté va chambouler tous les codes existants et révolutionner les défilés. Il organise des castings sauvages pour trouver des filles mais aussi des garçons plus proches de la rue pour ses shows. Peu importe l’âge, la couleur de la peau, c’est lui qui met à l’honneur en pionnier les mannequins androgynes, cherche des tatoués, des piercés, invite régulièrement sur le podium des personnalités atypiques comme Rossy de Palma, Beth Ditto, ou plus récemment Conchita Wurst. Il montre sans cesse la différence comme une richesse et une beauté.

Autre pièce fétiche de la garde-robe JPG, le corset. Le créateur est fasciné par son charme rétro. Il va le retravailler, réinventant ce classique des dessous féminins pour le montrer : la femme le portera désormais dessus et l’affichera comme étendard de la féminité. Sa meilleure ambassadrice est Madonna, dont le corset aux bonnets à surpiqûres concentriques va faire couler beaucoup d’encre et sera son uniforme sexy pour la tournée mondiale Blond Ambition en 1990. Plongés dans le noir, les bustes dévoilant body-corset et autres variations sont de toute beauté.

Une sensibilité certaine pour la danse est également dévoilée. Depuis longtemps, Gaultier collabore avec des chorégraphes tels que Karol Armitage, Maurice Béjart, Régine Chopinot ou Angelin Preljocaj. À voir, de magnifiques clichés montrant ces collaborations uniques. Il aime aussi habiller les stars de la pop, et la liste est aussi impressionnante que surprenante : Boy George, Arielle Dombasle, Lady Gaga, Mylène Farmer, Yvette Horner, Madonna, Kylie Minogue, Niagara, Nirvana, Tina Turner, Rita Mitsouko… À travers sa mode avant-gardiste, son sens unique de l’esthétique, ses choix artistiques, et une apparente légèreté, Jean Paul Gaultier a su imposer pas mal d’idées plus profondes sur l’acceptation de soi et des différences. Il a aussi contribué à façonner un style français bien de son temps. Andy Warhol a dit un jour de lui, en évoquant la mode : « L’art réside dans la façon de composer la tenue entière. Prenez Jean Paul Gaultier. Ce qu’il fait est vraiment de l’art. »

POUR GAGNER VOS PLACES RENDEZ-VOUS  ICI

Infos
Tarif

Entrée : 13 € ; TR : 9 €.

Lieu

Grand Palais, galeries nationales
3, av. du Général Eisenhower
75008 Paris

Métro Champs-Élysées-Clemenceau.

Horaires

Ouvert jusqu’au 3 août du mercredi au samedi de 10 h à 22 h, dimanche et lundi de 10 h à 20 h.

Pour ajouter un événement à votre wishlist, vous devez être connecté à votre compte !

Pas encore inscrit

Créer votre compte en quelques clics pour participer à nos jeux-concours, gagner des invitations exclusives et créer des wishlists dans votre espace personnel avec tous les articles et bons plans d’A NOUS PARIS qui vous intéressent.