Soirées été Paris, A nous paris
17 juillet 2015  / Clubbing-soirées

A Paris, la fête ne prend pas de vacances

Smaël Bouaici
10/07/2015

Fini le temps où Paris s’arrêtait de danser durant l’été. Désormais, on ne se pose même plus la question de savoir si tel ou tel club est ouvert la première quinzaine d’août, pourtant la période la plus calme de l’année dans la capitale. Petite sélection des meilleures soirées de ces deux mois.

On ne sait pas si c’est parce qu’ils veulent offrir la meilleure image de la capitale aux touristes tentés de découvrir le clubbing parisien ou simplement parce qu’ils ne partent pas en vacances, mais les gens de Concrete ont mis le paquet cet été. Après Goldie, la barge accueille pour la première fois de son histoire la star de la techno Richie Hawtin (samedi 18 juillet), qui s’échappe du tunnel estival des festivals et de sa résidence à Ibiza pour venir jouer dans un club à taille humaine. La fiesta se poursuivra le lendemain avec Half Baked (fameuse nouba dominicale londonienne) qui a mis le Turc Onur Ozer en haut de l’affiche. Outre les Woodfloors, les soirées improvisées suivant la météo sur la nouvelle terrasse, Concrete a aussi booké Ivan Smagghe et Craig Richards (le 17 juillet), Marcel Flenger (le 25), Danny Tenaglia (le 31), Tom Trago (le 7 août), ainsi que Chris Liebing et San Proper (le 9 août).

 

 

L’autre place forte techno de la ville, le Rex Club, met en place son alléchant Love on the Rex, avec Nicolas Masseyeff et Oxia le 17 juillet, Cassy pour la Haïku le 18, une Skryptöm très techno avec Shifted et l’hôte Electric Rescue le 24, le Roumain Raresh le 25, et la réunion de Miss Kittin et The Hacker le 7 août pour la soirée Zone !

Rue des Taillandiers, à Bastille, c’est moins flashy, mais le concept est intéressant : le Badaboum invite tout l’été les résidents de grands clubs étrangers. Moins connus, ce sont pourtant ces DJ’s qui étalonnent la direction artistique et font la réputation d’un lieu. On y verra les DJ’s des soirées londoniennes Colors le 18 juillet, ceux du Six Dogs à Athènes le 25, qui devraient malgré tout jouer des morceaux allemands, ceux du Kaiku à Helsinki le 8 août, du 20/44 de Belgrade le 14 août, avant de finir en beauté le 22 avec les résidents du Robert Johnson (Francfort), régulièrement cité comme l’un des meilleurs clubs d’Europe. 

Comme cet été a l’air moins capricieux que le précédent question météo, on vous conseille d’aller danser sur la Seine. Un plan musicalement safe : la TRE1ZE, tous les vendredis sur le bateau Concorde-Atlantique. Cette semaine, ce sera hip-hop et électro chelou avec DJ Pone de Birdy Nam Nam, Surkin et Marlon de La Femme. Le 24, un poil plus pop, avec le label Party Fine de Yuksek. Le 7 août, ça va être vraiment cool avec Erol Alkan et le génial duo acid Paranoid London. Si tous vos amis sont partis en vacances, cette soirée (et le rosé) devrait vous remonter le moral. Au pire, il reste la soirée Été d’amour organisée par le crew de Respect au Wanderlust, avec une programmation au pied levé (le mot poli pour dire “à l’arrache”). Et si vous aimez tanguer, le collectif Microclimat organise une croisière électronique le dimanche 2 août sur le canal de l’Ourcq.

Trois dernières fêtes pour la route. Un adieu tout d’abord, avec la fermeture du Tunnel à Issy-les-Moulineaux, featuring Kolde, le 25 juillet. Puis des retrouvailles, avec Carl Cox au Zig Zag le 31 juillet, qui se rattrape après avoir fait faux bond en avril. Et enfin, une block party le 26 à l’Institut du monde arabe pour la fin de l’exposition Hip-hop, du Bronx aux rues arabes, avec notamment les concerts du rappeur américain Pusha T et de Disiz. Aux platines, Manaré de CleckCleckBoom et Flat White, creative director de Kanye West._

Pour ajouter un événement à votre wishlist, vous devez être connecté à votre compte !

Pas encore inscrit

Créer votre compte en quelques clics pour participer à nos jeux-concours, gagner des invitations exclusives et créer des wishlists dans votre espace personnel avec tous les articles et bons plans d’A NOUS PARIS qui vous intéressent.