© Kimberly Ross
du 02 au 04 novembre 2017  / Festivals

Pitchfork : la programmation en 8 concerts

Benjamin Cerulli
23/10/2017

Avec une programmation aussi riche qu'éclectique, c'est une très belle 7e édition qui s'annonce pour le Pitchfork.

The National 

Des compositions prodigieuses, en clair obscur, et qui provoquent d'intenses fourmillements dans le fond des entrailles : pas de doute, The National, le groupe préféré de Barack Obama, mené par la voix de Matt Berninger et les accords de Bryce Dessner – grand copain de Rone ou de Sufjan Stevens – vient de sortir le plus grand album de sa non moins grande carrière avec Sleep Well Beast, voire, osons-le, son chef-d’œuvre. Et comme on parle à la fois de « clair obscur » et de « chef-d’œuvre », impossible de ne pas évoquer la mélancolie rassurante de “The System Only Dreams In Total Darkness”, pierre angulaire de la septième production des Américains qui combine à elle seule ces deux qualités... Et qui pousse surtout à la réflexion. 
Jeudi 2 novembre 

Kevin Morby 

À peine quatre ans de carrière solo et déjà quatre albums ; le gars ne s'arrête jamais, donc. Et tant mieux, parce que chacune des nouvelles productions de celui qu'on avait d'abord connu au sein du groupe The Babies nous rappelle que parfois rien ne vaut un bon vieux triptyque guitare-basse-voix, accompagné d'une batterie discrète, qui tour à tour émeut, emballe. Moins déluré que Mac DeMarco et évoquant les meilleures heures du Velvet Underground, on fait l'amour et pas la guerre avec Kevin Morby, dont le dernier album en date, City Music, paru parmi les effluves printanières, donne envie de s'allumer un gros calumet de la paix. Sobriété, classe et élégance. 
Jeudi 2 novembre 

 

Chassol 

Si quelque Keren Ann, Acid Washed, Phoenix ou Sébastien Tellier ont fait appel à ses talents, soit pour collaborer à la réalisation de certains de leurs albums, ou alors pour les accompagner au cours de leurs tournées, ce n'est pas pour rien : Christophe Chassol est autant un des compositeurs les plus fascinants de notre époque que l'un des joyeux les mieux gardés de notre scène nationale contemporaine. Une carrière aussi brillante que discrète, parfois même secrète, mêlant musique et cinéma, et qui bénéficiera enfin de toutes les lumières qu'elle mérite, celles de la Grande Halle de la Villette. 
Jeudi 2 novembre 

Jungle

Eux se sont rencontrés grâce au jeu Pokémon quand ils étaient gamins, en croisant leurs Gameboys, et ça ne nous rajeunit pas non plus. Par “eux” on entend Josh et Tom, des potes d'enfance donc, qui se sont longtemps dissimulés derrière leurs simples initiales et qui ont un jour posé sur la table un album et un projet du même nom qui, sur le papier, n'était pas loin d'être passe-partout : Jungle. Un album bardé de tubes qui n'allait pas tarder à groover sur les scènes du monde entier, la formule live augmentée par leurs acolytes étant potentiellement une des choses les plus excitantes que l'on ait vues ces dernières années : et “J & T” ne pouvaient donc plus se cacher. Un groupe et un album devenus cultes en moins de trois ans, et dont on est impatient d'avoir des nouvelles... 
Vendredi 3 novembre 

Kamasi Washington 

Herbie Hancock, Nas, Snoop Dogg, Lauryn Hill, George Duke, Thundercat : niveau collab', c'est du costaud. Et c'est auprès de Steven Ellison alias Flying Lotus et de Kendrick Lamar que l'excellent saxophoniste – mais pas que – Kamasi Washington atteint sa consécration, en jouant un rôle très important dans le succès de l'un comme de l'autre. En parallèle, il développe sa carrière solo et devient rapidement symbole de renouveau pour la scène jazz, celui qu'il faut avoir dans sa prog' aujourd'hui et celui qui en incarnera forcément l'avenir, en témoigne son dernier album en date, The Epic, paru en 2015, et ses trois heures d'expérimentation cosmique. Et dire qu'il n'a pas encore fait sa crise de la quarantaine...
 Vendredi 3 novembre 

Talaboman

D'un côté l'Espagne, de l'autre la Suède; d'un côté Barcelone, de l'autre Stockholm; d'un côté le chaud, de l'autre le froid. D'un côté John Talabot donc, et de l'autre Axel Boman, réunis sous le blaze-valise Talaboman depuis 2013, quand le Catalan teasait cette nouvelle collaboration sur la compilation DJ-Kicks, en dévoilant les esquisses de Sidéral, EP qui scellerait la complémentarité des deux producteurs quelques mois plus tard, et qui poserait des bases solides à The Night Land, premier album du duo paru cette année chez R&S Records. Une techno douce et contemplative, aux accents ambient, parfois même tropicaux, prêtant autant au rêve qu'aux raves. 
Samedi 4 novembre 

BADBADNOTGOOD

BADBADNOTGOOD, pour les initiés, quatre lettres suffiront : BBNG. Pour les autres, on fera quelque présentation. Ils sont quatre, viennent du Canada et expérimentent les limites du free jazz, tantôt avec un zeste d'électro, tantôt à la sauce hip hop. C'est un certain Bonobo qui les avaient repérés en 2013, en leur laissant une petite place sur sa compilation Late Night Tales. Depuis Matthew, Chester, Leland et Alexander ont bossé avec Ghostface Killah du Wu-Tang pour un album commun, Sour Soul, paru en 2015, et Kaytranada pour leur dernier album en date, IV, sorti l'année dernière. Autant prévenir, ça plane, alors on y va mollo sur le calumet de la paix. Good good not bad. 
Samedi 4 novembre 

Bicep

L'histoire est d'abord partie d'un blog, Feelmybicep, sur lequel les deux producteurs de Belfast, Matt McBriar et Andy Ferguson, partageaient régulièrement leurs coups de cœur et dernières trouvailles. Et puis le blog a commencé à bien marcher, très bien marcher même, et les deux DJs se sont alors retrouvés à mixer sur les scènes du monde entier et à égrainer les maxis, parmi lesquels Just, pour ne citer que lui, et sa mélodie entêtante paru en 2015. Le duo vient de sortir son premier album chez Ninja Tune, Bicep, en septembre dernier, et on y retrouve tout le savoir-faire des deux producteurs, cette "Bicep touch" justement, à la fois housy et taillé pour les dancefloors, sans pour autant renier ses mélodies joueuses, son sens du son qui accroche. 
Samedi 4 novembre 

 

Du 2 au 4 novembre 2017
Grande Halle de La Villette 
Parc de La Villette, 19e

Pour ajouter un événement à votre wishlist, vous devez être connecté à votre compte !

Pas encore inscrit

Créer votre compte en quelques clics pour participer à nos jeux-concours, gagner des invitations exclusives et créer des wishlists dans votre espace personnel avec tous les articles et bons plans d’A NOUS PARIS qui vous intéressent.