[PIAS NITES]
02 mars 2016  / Ils Font Paris

10 ans pour les PIAS NITES

Alizée Szwarc
02/03/2016

Ce soir et demain vont s’enchaîner 2 [PIAS NITES] exceptionnelles avec le grand retour de Fat White Family à la Maroquinerie et Bloc Party au Trianon. Nous avions rencontré l’équipe de [PIAS] à l’occasion de la dernière soirée de 2015 à la Flèche d’Or afin de faire le bilan sur 10 années de soirées alliant création musicale et développement artistique.

2016 commence sur les chapeaux de roues avec 4 soirées en un peu plus de 3 mois pour l’équipe de [PIAS]. C’est en face de la Flèche d’Or, dans la grande salle bariolée du Mama Shelter, que nous les avons retrouvés en décembre dernier afin qu’ils nous parlent des [PIAS NITES]. Ineke Daans, venue de Belgique pour l'occasion, nous a raconté en compagnie de Louis Coulot et Valérie Talagas de l’équipe parisienne, les débuts et l’évolution de ce rendez-vous qui fête ses 10 ans cette année avec plus de 85 soirées organisées et 295 prestations d'artistes. 



anciennes affiches des [PIAS NITES]

Evénements importés en France en 2010 et dont nous sommes partenaires depuis les débuts, les [PIAS NITES] ont été initiées en 2006 à Bruxelles. Opérant à la fois comme développeurs de jeunes artistes et comme distributeurs assurant une visibilité accrue pour d’autres déjà reconnus, les équipes de [PIAS] ont décidé de réunir leurs forces vives et leurs ambitions personnelles et collectives dans le but de fédérer une communauté locale, majoritairement faite de professionnels du secteur, autour de projets musicaux qui leur tiennent à cœur. Les [PIAS NITES] évoluent dans une optique de visibilité plus grande pour les artistes en développement, mais également de création de rareté lors de petits événements en préfiguration de grosses dates pour les artistes reconnus. 


Tour et Taxi à Bruxelles 

"c'est flatteur d'être là au début et de grandir ensemble"

Les premières éditions se sont tenues à l'Ancienne Belgique puis dans l'ancien hangar industriel Tour et Taxi, où se pressaient à l’époque quelques 10 000 personnes venues faire la fête autour des sons de Prodigy, Vitalic, 2ManyDjs ou encore Laurent Garnier. Le concept a beaucoup évolué au fil du temps et a su s’adapter en fonction des artistes soutenus par le label. Ineke nous explique que l’idée est née du constat que les showcases des différents artistes étaient trop morcelés et auraient plus d’impact en réunissant plusieurs talents lors d’un seul et même événement : Les [PIAS NITES] sont une extension de ce qu’on fait chaque jour. Faire la fête avec les artistes, les recevoir dans un cadre où l’on choisit de faire les choses comme on veut pour lancer leur carrière comme il le faut et comme on l’entend. C’est aussi une visibilité plus grande pour les artistes qui ouvrent les soirées. Pour des artistes débutants, c’est une évidence. 

Et Louis de poursuivre : ça nous a permis d’écrire et de commencer des histoires. Alt-J a par exemple lancé sa carrière en Europe en se produisant sur les scènes des [PIAS NITES]. C’est également le cas d’Agnès Obel pour son premier concert en France. Maintenant elle fait disque de platine. C’est flatteur d’être là au début et de grandir ensemble.

De nombreux souvenirs sont évoqués pendant notre entretien. Qu’il s’agisse du retour de Texas qui s'est produite devant 500 personnes après 10 ans d’absence, les fans d'Editors qui ont campé devant une salle pour être sûrs de faire partie des 800 chanceux à assister à leur concert, ou le plaisir d’avoir été témoins de la fulgurance de certaines carrières comme celle de Chet Faker, l’équipe se réjouit des 10 ans d’existence de ce grand rassemblement et des destins très différents mais toujours existants des artistes qui sont passés par la scène itinérante des [PIAS NITES].



Au programme des soirées à venir, nous aurons le plaisir de retrouver ce soir à la Maroquinerie les sales gosses du rock anglais  Fat White Family et le quatuor suédois FEWS. Bloc Party jouera ses nouvelles compos sur la scène du Trianon demain soir, accompagné d’Oscar qui se produira en prévision de son premier album Cut and Paste. 



Il faudra attendre la fin du mois pour retrouver Farao, Magnetic North et le talentueux Christopher Smith alias Dralms à la Maroquinerie, et le mois d’avril pour revoir Monika, une des révélations des dernières Transmusicales.

 

Pour ajouter un événement à votre wishlist, vous devez être connecté à votre compte !

Pas encore inscrit

Créer votre compte en quelques clics pour participer à nos jeux-concours, gagner des invitations exclusives et créer des wishlists dans votre espace personnel avec tous les articles et bons plans d’A NOUS PARIS qui vous intéressent.