supercross
18 novembre 2017  / Sport

Evènement : le Supercross de Paris

Léo Rossi
17/11/2017

Délocalisé à Lille durant trois ans, le Supercross de Paris est de retour sur ses terres les 18 et 19 novembre à la toute nouvelle U Arena de la Défense. L’occasion d’y voir parader et pétarader le top des pilotes de motocross et de freestyle.


© Supercross

C’est en septembre 1977 que le journaliste de Moto Revue Alain Kuligowski a posé la première motte de terre à l’édifice du Supercross en France sur un terrain tracé au bulldozer sur le Circuit du Mans à l’occasion du Bol d’Or. Version indoor du motocross (ces courses de vitesse sur des circuits accidentés), le Supercross a vu sa notoriété vrombir aussi fortement qu’un moteur de 450 cm3 avec le tout premier Supercross de Paris Bercy en 1984.

N’ayant cessé de gagner en ampleur et en notoriété, l’événement atteindra son apogée ce weekend, grâce à la toute nouvelle U Arena de la Défense, qui a récemment accueilli les Stones, et qui va permettre de construire une piste de 600 m, la plus longue d’Europe, trois fois plus grande que celle de Bercy. Entrée en piste Qui dit écrin d’exception, dit pilotes exceptionnels. C’est donc la crème de la crème qui est attendue pour fouler de ses pneus crantés la terre de l’Arena.

Parmi les favoris, l’Américain Cole Seely sur Honda, fort d’une technique incroyable grâce à ses nombreuses années de BMX. Sur Honda également, Christian Craig, un pur styliste américain, spécialiste des whoops (ces successions de bosses très serrées) aura certainement envie d’imiter son père Mike, victorieux en 1990 à Bercy, neuf mois avant sa naissance.


© Supercross


Mais le vrai chouchou et favori du Supercross est le Français Marvin Musquin sur KTM. Un prodige de la discipline, vainqueur l’an passé, taquinant les Américains sur leur terrain en remportant en 2015 sur 250 cm3 le titre de champion des USA Côte Est et de Champion du monde. Nouveau sur la catégorie 450 cm3 , il s’est même imposé d’emblée vice-champion US. Un frenchie de 27 ans qui aura tous les regards braqués sur son châssis.

Opération freestyle Mais le Supercross, ce n’est pas seulement cette lutte effrénée entre motards lancés sur la piste bosselée ; c’est aussi un show Texte : Léo Rossi 100 % adrénaline avec des démonstrations de Freestyle Motocross (FMX) en première partie de soirée et une session de Best Tricks (entendez par-là les meilleures figures) avant la finale avec les grands riders du moment.

L’Australien Josh Sheehan et son double back-flip (double saut périlleux arrière), Jackson Strong le bien nommé et son front-flip (un saut périlleux par l’avant que peu de freestylers sont capables d’accomplir), le Français David Rinaldo et la légende du FMX, l’Espagnol Edgar Torronteras bien connu pour faire chauffer l’ambiance.

Bref, tous les ingrédients réunis pour ne pas faire mentir la devise de la manifestation: 100 % Supercross, 100 %  freestyle, 200% show. Vous voilà prévenus.
 

Supercross de Paris
Samedi 18 novembre à 20h et dimanche 19 à 15h.
Places: de 65 € à 110 € (- 50 % pour les - 12 ans le dimanche).
Réservations: www.supercrossparis.com et www.uarena.com

Pour ajouter un événement à votre wishlist, vous devez être connecté à votre compte !

Pas encore inscrit

Créer votre compte en quelques clics pour participer à nos jeux-concours, gagner des invitations exclusives et créer des wishlists dans votre espace personnel avec tous les articles et bons plans d’A NOUS PARIS qui vous intéressent.